La journée du battage, du vannage et du semis 2014

Nous commençons par battre le seigle afin de séparer les grains des épis. Ce travail peut se faire manuellement avec un fléau (outil formé d’un manche et d’un battoir reliés l’un à l’autre par des courroies). Lors de la journée du battage/vannage, nous utilisons une batteuse électrique permettant d’être bien plus rapide. Pour cela, trois personnes sont nécessaires. La première apporte et dispose les gerbes sur la batteuse, la deuxième les fait passer dans la machine et la troisième débarrasse la paille formée par les épis vidés de leurs graines. La paille sera utilisée par un agriculteur comme litière pour ses animaux.

 

Le grain ainsi obtenu doit encore être nettoyé afin de le séparer des restes de paille et de poussière. Avant d’être mécanisé, le vannage (nettoyage du grain) se faisait à l’aide d’un large panier. D’un mouvement rapide, on projetait les grains en l’air. Ceux-ci retombaient dans le panier alors que les parties les plus légères (paille et poussière) s’envolaient avec le vent. Le van mécanique a ensuite fait son apparition, rendant ce travail moins fastidieux. c’est cette technique que nous utilisons.

A midi, une petite pause s’impose:

Un grand MERCI aux membres de l’association venus grossir les rangs des batteurs-vanneurs pour cette journée de travail acharné qui s’est terminée par une bonne raclette.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s